JOUR 17. Nashville

Programme du jour

Matin : Parthénon

  • KOA Nashville : JOUR 17 : lundi 13 mai.
  • Route 11 miles jusque Downtown Nashville.
  • Voir le Parthénon au Centennial Park.
  • Repas dans le camping car sur un parking de la ville.

Après-midi : Downtown Nashville

  • Visite du Country Hall of Fame and Museum (9h00/17h00 – 18$/pers, 24$ avec audioguide).
  • Juste en face, Music City Walk of Fame (plaques en hommage aux artistes ayant participé à la notoriété de Nashville).
  • Ballade en ville dans Downtown.
  • Vers 17h retour au KOA Nashville.
  • Concert à 19h00 (réservé) au Texas Troubadour Theatre, show Tribute to the King dédié à Elvis (25$/pers).
  • Retour au KOA Nashville à 1,5 miles.

Impressions du jour

Enfin une grasse matinée ! Nous ne décollons du camping que vers 11 heures pour voir le Parthénon de Nashville, copie conforme de celui d’Athènes (ou presque – c’est du béton). C’est tout de même un beau et impressionnant bâtiment, planté au milieu du Centennial Park dont les riverains peuvent apprécier l’espace pour jouer au ballon, promener le chien, ou tout simplement dormir sur l’herbe. La baromètre semble s’être enfin stabilisé sur « grand soleil », même s’il ne fait toujours pas bien chaud.

Dans l’après-midi, nous retournons en centre ville pour visiter le Country Music Hall of Fame & Museum, immense construction en forme de piano entièrement dédiée à l’histoire de la Country et à ceux qui l’ont incarnée. Nos audioguides en français nous permettent d’en apprécier les nombreuses expositions chronologiques bien agencées : les racines traditionnelles, les instruments et costumes, les contributions des artistes de différentes époques, les influences modernes (notamment du Rock), le tout illustré de nombreuses affiches, photos, vidéos et extraits sonores. Y figurent également le piano en or d’Elvis Presley ainsi que sa luxueuse Cadillac « Solid Gold », la Pontiac Bonneville de Webb Pierce d’un goût douteux, et un impressionnant mur tapissé de « Gold Records » sur toute sa hauteur et sur les deux faces. En fin de parcours, un hommage officiel est rendu à tous les artistes élus membres du Hall of Fame, dans la rotonde où s’alignent les plaques qui leur sont dédiées.

Juste en face, le Hall of Fame Park poursuit cette reconnaissance publique par des dalles incrustées dans ses allées – un peu comme à Los Angeles. Nous profiterons ensuite du beau temps pour poursuivre notre ballade de la veille en ville, où nous découvrirons des bâtiments plus anciens (églises, écoles, administrations) d’un style tranchant radicalement avec le verre et le béton du reste du quartier. Le tout est grand, beau, propre, pas désagréable mais semble tout de même manquer d’une âme.

Pour finir en beauté cette dernière journée à Music City, nous nous rendons dans la soirée au Texas Troubadour Theatre pour assister au spectacle « Tribute to the King » dédié à Elvis Presley, interprété par John Beardsley avec une énergie époustouflante. Ce show est une rétrospective de la carrière du King, de ses débuts en 1953 aux derniers shows des années 70, où l’artiste enchaine pas moins de trente chansons et cinq costumes en deux heures de spectacle mené tambour battant. Il ne s’agit toutefois pas d’une imitation mais d’une véritable performance d’un vrai chanteur qui donne beaucoup à son public.

La partie musicale et urbaine de notre voyage se termine donc ; nous partirons demain pour un petit bol d’air en pleine nature dans les Smoky Mountains.

Photos

Itinéraire

Opryland, Downtown et retour à Opryland (agrandir le plan).

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le flux RSS 2.0.

Laisser un commentaire

XHTML: vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>