La Conclusion

Pour cette 4ème fois, et au risque de toujours répéter la même chose : aller aux Etats-Unis  est toujours un voyage Fabuleux , une expérience unique pour le dépaysement et l’accueil des autochtones de toute race et couleur…

Cette année fut plus « culturelle », musicale et urbaine.

La découverte de la Louisiane, de son histoire mouvementée et de ses habitants puis des hauts lieux du blues, rock et country furent passionnant. Un peu de nature et de météo favorable dans les Great Smoky Mountains ont terminé ce voyage en beauté.

Il y a 600 photos non retouchées qui figurent sur le blog au jour le jour (plus une centaine dans les différentes rubriques des  « annexes »).

Et un grand coup de chapeau à mon fils Fabien pour la conception, réalisation, et mise à jour-conjointe en live… de ce  blog.

Les nombreuses rencontres

  • Les Américains toujours  intéressés que l’on vienne chez eux de si loin, rencontrés aux campgrounds, dans les magasins, ou les musées. Aimables, serviables.
  • Les Rangers aux Visitors Centers, disponibles, compétents, agréables.
  • Les inconnus : touristes étrangers ou locaux, même ces brèves rencontres ont été très cordiales.

Endroits insolites

  • Voir la rubrique « annexes » pour ces 2 lieux sortant de l’ordinaire et ces personnes fort accueillantes (à Jackson et Maggie Valley).

 

Le Hit Parade

Pour Jean :

  • N°1 : La Louisiane, culturellement et visuellement.
  • N°2 : La présence d’Elvis et pas seulement à Graceland.
  • N°3 : Les Smoky Mountains, sérénité et beauté sous le soleil.

Bellingrath Gardens Meditation Garden de Graceland John Oliver Place à Cades Cove

Pour Annie :

  • N°1 : La Louisiane et son histoire.
  • N°2 : Les Smoky mountains et la culture Cherokee.
  • N°3 : les contrastes (richesse sur Main Street/pauvreté juste derrière).

Acadian Memorial à St Martinville Oconaluftee Indian Village Manifestation à la Nouvelle Orléans

Pour Fabien :

  • N°1 : Les plantations et leur histoire.
  • N°2 : La Nouvelle Orléans, une forte personnalité.
  • N°3 : Le Rock à Billy à Jackson, pas ordinaire.

Houmas House Plantation Nouvelle Orléans Henry Harrison

Et si c’était à refaire ? ou des regrets ?

Je ne changerais rien… nous avons vu ce qui était possible et correspondait à nos souhaits.

  • Certains plannings journaliers ont été aménagés ou allégés en fonction des envies, opportunités ou de la météo; vous pouvez comparer la théorie (les « outlook » figurants tout au début du blog) et la réalité du blog au jour le jour.
  • Petite déception en pays Cajun où nous espérions dialoguer en Français avec les autochtones, mais il ne semble subsister que des mots et expressions perdues au milieu de phrases en Anglais.
  • Une perte d’authenticité des quartiers « musicaux » qui deviennent « attrape-touriste » à New-Orleans, Memphis ou Nashville.

JOUR 22. Retour d’Atlanta

Programme du jour

Matin : Martin Luther King

  • Quality Hotel à Atlanta : JOUR 21 : samedi 18 mai.
  • Marche vers le quartier de Martin Luther King Jr. sur Auburn Avenue à 1,1 mile/30mn (à pieds).
  • Visite du Martin Luther King Jr. National Historic Site et Visitor Center (9h00/18h00).
  • Vue extérieure de sa maison à proximité et de son tombeau au King Center for Nonviolent Change.
  • Visite de l’ancienne Ebezener Baptist Church (9h00/17h00).
  • Repas au Hard Rock Cafe sur Peachtree Street.

Après-midi : le retour

  • Vers 13h40: retour à l’hôtel et récupération des bagages.
  • Taxi vers Atlanta Airport à 11 miles/20mn.
  • Enregistrement du vol Delta 80 de 17h30 vers Bruxelles.
  • Vol de 17h30, arrivée à Bruxelles à 8h10 à J+1 (8h40 de vol + 6h décalage, 7108km).

Impressions du jour

Pour conclure ce voyage, nous retournons sur les traces de Martin Luther King Jr. à Atlanta, après avoir suivi son parcours à Montgomery (pasteur et organisateur du boycott des bus par les noirs) et Memphis (assassinat au Lorraine Motel). C’est ici même qu’il est né le 15 janvier 1929, dans la maison familiale du révérend Martin Luther King Sr. (dit « Daddy King »), et qu’il est enterré auprès de sa compagne. Un National Historic Site lui est dédié, dont une partie musée retrace son parcours et ses combats pour les droits des personnes de couleur dans la société américaine ségrégationniste des années 1950-60. Le site englobe également sa maison, située dans un quartier résidentiel réhabilité, son tombeau et la flamme éternelle symbolisant le combat pour ses idéaux.

En revenant vers notre hôtel, nous faisons un dernier arrêt sur Peachtree Street pour manger un morceau au Hard Rock Cafe, dans une ambiance un peu bruyante mais au décor rendant hommage aux artistes et groupes célèbres – et pas forcément que du Rock : on peut y voir les Bee Gees mais aussi Charlie Daniels, que nous avions vu au concert de Country du Grand Ole Opry à Nashville.

Enfin, notre taxi nous amène jusqu’à l’aéroport international d’Atlanta, où après de rapides contrôles nous attendons sagement en salle d’embarquement et profitons du temps qu’il reste pour écrire ces dernières lignes. Après 8h40 de vol, de somnolence et de distraction sur nos écrans individuels, nous atterrirons à Bruxelles par 12°C mais – pour une fois – sans pluie !

Photos

Itinéraire

De Quality Hotel Downtown au King Center à pieds (agrandir le plan).

JOUR 21. Vers Atlanta

Programme du jour

Matin : vers Tallulah Falls

  • Blue Ridge RV Park : JOUR 21 : vendredi 17 mai.
  • Route Est par Blairsville à 20 miles/30mn : Court House Museum (10h00/16h00).
  • Continuer vers Tallulah Gorge State Park à 50 miles/1h30 (Interpretive Center et points de vue).
  • Repas dans le camping car à Tallulah Gorge SP.

Après-midi : vers Atlanta

  • Route 15/441 puis I.85 Sud vers Atlanta (en traversée) et sortie 61 Palmetto : 121 miles/2h00.
  • Vers 16h00 rendre le camping car chez Cruise America, 7940 Bowen Rd.
  • Navette vers Downtown à 26 miles/35mn.
  • Accueil au Quality Hotel au 89 Luckie St (idem qu’à l’aller).
  • Repas chez Azio à 500m/10mn à pieds.

Impressions du jour

En ce dernier jour à bord du camping car, nous entamons la descente vers Atlanta en traversant encore une fois, par de petites routes tortueuses ou par de larges autoroutes, des forêts interminables. Le premier arrêt prévu se situe à Blairsville au Court House Museum… mais nous sommes en avance : le musée n’ouvre qu’à 10 heures et il n’est que 9h30.

Tant pis, nous décidons d’avancer vers Tallulah Gorge State Park, que nous n’avons choisi que parce qu’il figure sur la carte. Nous y découvrons un intéressant « Interpretive Center » où une vidéo de 15 minutes présente la nature environnante et les chutes d’eau du parc. Différentes expositions mettent en scène la faune et la flore locale, et racontent les activités humaines telles que la construction d’un barrage hydroélectrique ou l’arrivée du chemin de fer. Deux courtes ballades permettent d’accéder aux points de vue les plus proches sur les chutes d’eau, sans devoir entamer une longue descente de 1099 marches ou une dangereuse randonnée sur les rochers glissants. Cet arrêt à mi-chemin (en temps) nous permet de souffler dans un cadre agréable.

Nous repartons enfin pour la dernière ligne droite : l’arrivée à Atlanta un vendredi à 15h – une expérience unique sur des autoroutes à 8 voies où semi-remorques, camping car (nous !), pickups et voitures particulières déboulent en flot continu jusqu’à former un bel embouteillage. Heureusement, il est vite résorbé et nous pouvons rendre le camping car chez Cruise America à l’heure convenue. Nous quittons à regret notre beau camion pour retrouver le Quality Hotel de Downtown.

Comme à l’aller, nous ferons un bon repas au restaurant italien Azio à quelques blocs de là, en repassant par les rues que nous avions arpenté il y a déjà trois semaines. Demain, nous passerons une dernière matinée en ville dans le quartier de Martin Luther King Jr. avant de décoller vers la France.

Photos

Itinéraire

De Blue Ridge à Tallulah Falls et Atlanta (agrandir le plan).

JOUR 20. Entre Caroline et Georgie

Programme du jour

Matin : vers Maggie Valley

  • KOA Cherokee : JOUR 20 : jeudi 16 mai.
  • Visite du Museum of the Cherokee Indian (9h00/17h00) à 6 miles.
  • Visite de Oconaluftee Indian Village (10h00/17h00) à proximité.
  • Route scénique Blue Ridge Parkway sur 16 miles.
  • Repas au Maggie Valley Restaurant à 6 miles.

Après-midi : vers Blue Ridge

  • Visite du musée Wheels Through Time (motos et voitures anciennes – 12$/pers).
  • Route 19/74 Sud pour Almond à 36 miles/1h00, puis Topton à 16 miles/30mn.
  • Continuer vers Blue Ridge à 46 miles/1h00.
  • Accueil au Blue Ridge Lodge & RV Park sur la Old Highway 76.

Impressions du jour

Ce matin, au cœur de la réserve des indiens Cherokee, un accueil cordial nous attend au Museum of the Cherokee Indian. Après une courte vidéo narrant la création de la Terre d’après les légendes de ce peuple, nous parcourons les différentes mises en scènes (lumières, musiques et sons, statues, fresques) relatant leur culture, tradition, artisanat et leur histoire de l’âge de pierre à la colonisation. On y apprend notamment comment le gouvernement fédéral des Etats-Unis a procédé à leur déportation suite à la signature de l’Indian Removal Act dans les années 1830, leur faisant abandonner de force leurs terres ancestrales pour s’installer dans l’Oklahoma actuel. Au cours de ce « Trail of Tears », près de la moitié des Cherokee périrent, ainsi que bon nombre de membres d’autres tribus telles que les Chickasaw.

A peu de distance du musée, dans les hauteurs, l’Oconaluftee Indian Village propose une reconstitution d’un village Cherokee moyen rendue vivante par les nombreux, aimables et souriants intervenants indiens en costume. Notre visite commence par une description de la salle du conseil où les 7 clans se réunissaient (femmes et enfants inclus), et continue à travers différents ateliers tenus par des artisans : comment faire du feu et l’entretenir, tailler des pointes de flèche pour la chasse, confectionner des arcs et autres objets en bois, tresser des paniers, créer de magnifiques bijoux en perles, etc.

La qualité de ces deux sites aurait nécessité d’y passer la matinée complète, mais nous n’avions malheureusement que deux heures à y consacrer. Nous reprenons donc la route en passant par la Blue Ridge Parkway, une petite route de montagne sinueuse à souhait et comportant 5 ou 6 tunnels dont la hauteur n’est pas forcément signalée à l’avance… mais notre camion est passé sans encombres. Plusieurs overlooks offrent un beau point de vue sur les montagnes environnantes, qui s’enchainent à perte de vue dans des tons allant du vert printanier sur certains versants aux couleurs d’automne sur d’autres. Un bon repas peu onéreux nous attend au Maggie Valley Restaurant, un « dinner » américain traditionnel créé en 1952.

A 200 mètres de là, le Wheels Through Time Museum est un repère de bikers où une horde de motos (principalement Harley Davidson) s’alignent dans un désordre savamment organisé. Certaines datent du début du 20e siècle, d’autres sont équipées d’une cage à poulets ou d’une fourche démesurée à la Easy Rider, d’autres encore ne ressemblent plus du tout à une moto (engins futuristes ou hybrides). On y trouve aussi quelques voitures anciennes, toutes d’origine américaine – sauf une : la BMW-Veritas de la fin des années 1940, produite à quelques rares exemplaires dont il n’en resterait que 2 dans le monde. Les passionnés pourront en tout cas largement y trouver leur compte.

Une centaine de miles plus loin, nous repassons en Georgie avec pour dernier point de chute le Blue Ridge RV Park où, au crépuscule de notre voyage, nous contemplons un magnifique coucher de soleil sur les montagnes boisées…

Photos

Itinéraire

De Cherokee à Maggie Valley et Blue Ridge (agrandir le plan).

JOUR 19. Smoky Mountains

Programme du jour

Matin : Smoky Mountains Nord

  • KOA Townsend : JOUR 19 : mercredi 15 mai.
  • Route Laurel Creek vers Gatlinburg à 26 miles/1h15.
  • Au passage, marche 2 miles/1h aller-retour vers les Laurel Falls.
  • Visite du Sugarlands Visitor Center (8h00-19h00, film 20 mn).
  • Route jusque New Found Gap à 13 miles/30mn (points de vues).
  • Repas dans le camping car sur le parking de New Found Gap.

Après-midi : Smoky Mountains Sud

  • Visite du Mountain Farm Museum et Oconaluftee Visitor Center à 16 miles/45mn.
  • Au passage, voir le Mingus Mill (moulin en activité, 9h00/17h00).
  • Prendre Big Cove Rd pour voir Mingo Falls à 5 miles (0,5 mile AR – 160 marches).
  • Accueil au KOA Cherokee à proximité.

Impressions du jour

Aujourd’hui, la journée complète est dédiée à la nature avec la traversée du parc national des Great Smoky Mountains. Le ciel bleu est au rendez-vous, mais la chaleur aussi : le mercure montera jusqu’à 28°C. Pour se mettre en jambe, nous débutons par une marche de 4,2 km aller-retour pour admirer les cascades de Laurel Falls. Au départ du trail, un Ranger nous informe que des ours rôdent dans les parages (un groupe de touristes s’est d’ailleurs attroupé sur la route pour tenter d’en photographier un), de quoi se motiver pour avancer d’un bon pas. En haut du chemin, la chute d’eau n’est pas impressionnante mais jolie tout de même, et cette ballade d’une heure est sympathique.

Un peu plus loin sur la route, près de Gatlinburg, le Sugarlands Visitor Center propose une belle exposition sur la faune et la flore du parc, illustrée de nombreuses vitrines d’animaux empaillés et de plantes reconstituées. La projection d’un film de 20 minutes nous en apprend plus sur les spécificités de cette rare forêt primaire, dont l’exploitation abusive du bois a autrefois pu mettre en péril sa survie ; fort heureusement, le National Park en assure désormais la pérennité.

Notre camping car gravit ensuite vaillamment la New Found Gap jusqu’à son sommet à 1538 mètres d’altitude, nous offrant alors une vue panoramique sur les forêts et reliefs environnants. C’est aussi par ici que passe la frontière avec la Caroline du Nord, que nous franchissons dans la descente vers Mingus Mill. Ce moulin toujours en activité produit de la farine avec des techniques traditionnelles que l’on peut observer. Juste à côté, le Oconaluftee Visitor Center (qui doit son nom aux indiens Cherokee) permet d’accéder au Moutain Farm Museum. Il s’agit de la reconstituion d’une exploitation agricole du 19e siècle, avec la maison, l’abri pour le bois et pour les pommes, les ruches, le fumoir, le poulailler, le four, la grange, etc. Un potager et un petit champ de maïs y figurent également, mais à cette époque de l’année il ne semble pas encore y avoir grand chose sortant de terre… La visite est agréable, mais en plein après-midi il commence à faire très chaud – nous avons perdu l’habitude !

Pour se rafraichir, à quelques 5 miles de là, nous gravissons les 160 marches et le chemin empierré menant au pied des cascades de Mingo Falls. Ce n’est qu’en avançant sur un petit pont qui termine le chemin que nous découvrons cette chute d’eau sur toute sa hauteur – près de 36 mètres. Le rapport qualité/prix de l’effort plaide en sa faveur, puisque nous ne mettrons qu’un petit quart d’heure aller-retour pour l’admirer.

A peu de distance, nous finissons la journée au KOA de Cherokee, très grand et bien équipé, mais quasiment désert en ce début de saison et en pleine semaine. Cette découverte des Smoky Mountains nous a offert un moment de sérénité et de beauté simple en cette fin de voyage à prédominance urbaine et culturelle.

Photos

Itinéraire

Les Smoky Mountains de Townsend à Gatlinburg et Cherokee (agrandir le plan).