Voyager en Camping-Car

C’est un choix

  • Qui permet d’être tous les soirs « chez soi », sans chercher l’hôtel, sans les bagages à trimballer.
  • Qui permet de s’arrêter le midi sur le bord de la route.
  • Qui permet de faire une pause, à l’abri, au retour de balade.
  • Qui permet de manger « normalement » en évitant FastFood et Pizzas.
  • Qui permet d’être au plus près des sites et de la nature, c’est un immense avantage.
  • Qui finalement n’est pas beaucoup plus onéreux que la formule voiture/hôtel/restaurant.

Les contraintes

  • Conduire un engin de 25 pieds (Un beau « camion » de 7,60m) et 4,5 tonnes, à boite automatique, demande une « initiation » et une certaine prudence. Personnellement pas de problème, car je suis un gros rouleur et possède une voiture à boite auto.
  • La vitesse/moyenne horaire un peu réduite par rapport à un véhicule léger (compter 10 miles en moins). Mais la vitesse étant souvent limitée (et à respecter), le rythme doit être contemplatif.
  • La vue en hauteur limitée par la capucine (à l’avant).
  • La consommation élevée, soit 23,1 L / 100 km (mais à 0,5€ du L.) pour les 4670 km du trip, en ayant le pied léger.
  • Devoir faire les courses alimentaires et la cuisine.
  • Réserver les campgrounds à l’avance (voir rubrique séparée).
  • Assurer l’intendance : vidanges et remplissages d’eau, niveaux et contraintes de sécurité, mais on s’y fait très vite.
  • Ne pas pouvoir accéder aux « pistes » et chemins délicats ou pentus (Monument Valley-Valley of the Gods- Muley Point), ou la traversée de Death Valley (vallée de la mort) qui, elle, est interdite par certains loueurs en été.
  • Cohabiter dans un espace réduit.

Le circuit

  • Si vous avez l’intention de visiter en priorité San Francisco, puis la côte Pacifique, puis Los Angeles, avant de filer sur Las Vegas par la Vallée de la Mort, sachez que le Camping-Car (dit RV) n’est pas l’engin le plus adapté… préférez un SUV.
  • Ensuite, une « boucle des parcs » depuis Las Vegas (vers le GC…) et retour (par Zion) à Las Vegas est fortement recommandée et évite les frais de One Way.
  • Donc un « Mix » SUV/CC permet de goûter aux 2 solutions en variant les plaisirs !!
  • Ne pas revenir au point de départ permet d’économiser des miles, et le circuit devient plus optimisé; mais attention un One Way en camping-car n’est pas toujours accepté par le loueur (utilité de poser la question bien en amont de la conception ET de l’achat des vols…).

La procédure

  • En provenance d’un vol transatlantique, le camping-car ne peut être récupéré le jour même, mais seulement le lendemain. Ne pas oublier que la station n’est pas ouverte le dimanche.
  • Vous aurez auparavant reçu de votre loueur, le petit carnet d’informations diverses.
  • En général, la prise du CC c’est l’après-midi après avoir assisté au film (en Français, le demander*) sur les procédures, rempli les formulaires, avoir les explications de vive voix, vérifié la présence de la notice technique (en Anglais*…). Faire des photos extérieures et intérieures de l’état détaillé du CC (pour éviter toute contestation ultérieure !), donc ne pas compter pouvoir partir avant 16h30/17h00 en haute saison, oui vous ne serez pas les seuls…
  • Ensuite il faudra faire les courses et le plein (d’essence Regular !) au Walmart du coin (compter 1h30 à 2h00).
  • Prévoir le premier « campground » (RVpark) assez proche pour y être avant la nuit, y faire les branchements pour la première fois, s’habituer à sa nouvelle « maison ».
  • La restitution au retour sera le matin avant 11h00.

Les précautions

  • S’assurer avant de louer que les couchages seront adaptés aux occupants (taille).
  • Bien vérifier la composition complète des kits (couchage et cuisine).
  • Caler les couverts avec un torchon.
  • Enlever les grilles bruyantes du gaz et du micro-ondes.
  • Ficeler les tiroirs entre-eux avec un lacet de chaussures.
  • Intercaler une feuille de Sopalin entre les assiettes.
  • Ne pas laisser d’eau dans le lavabo.

L’astuce

  • Il existe un « bouton magique » intitulé Tow/Haul en bout du levier de vitesse de la boite automatique; en l’activant, il permet de disposer de vitesses supplémentaires (overdrive), facilitant la conduite, en montée ou descente, et donnant une « pêche » inconnue à cet engin un peu…poussif… par moment !

Le coût

  • Passer impérativement par un loueur ayant « pignon sur rue », connu et apprécié depuis de longues années, avec des contacts bien identifiés en France, genre CruiseAmerica dont j’apprécie la compétence et le service. Il y a également campingcar-online.com et El Monte par exemple. Demandez un « devis » par mail et fuyez les simulations sur le net.
  • La location par Cruise America France (agence France/Belgique/Italie, etc..- voir leur site avec des vidéos fort intéressantes)= 3000$ (à 1,40 = 2100€ pour 20 jours, kilométrage illimité, kits pour 3 personnes, complément gaz inclus, modèle 25 pieds), et en réservant dès octobre pour l’été suivant.
  • N’hésitez pas à contacter Emmanuel et Christine pour un devis.
  • L’essence à 2,77 $ le gallon de 3,8 L = 1080 L = 783$ = 550€ (soit 0,51€ le litre).
  • Les campings obligatoires pour 19 nuits = 676$ = 473€.
  • Comme dit plus haut, pas beaucoup plus cher qu’une autre formule (je l’ai estimé, pour notre cas, à 1000$ soit 700€, donc 9% des dépenses globales).

Photos

Voir aussi celles de la rubrique « les campgrounds ».

Découverte de face Découverte de l’arrière Sortie Est de Zion
Boulder Long Canyon Capitol Reef Moab Potash Road
Marble Canyon Painted Desert Airstream rénovée
Winnebago années 70/80 Airstream Standard Américain