Jour 7 – 24 juillet 2010 – Etape 3

Aujourd’hui, journée « glaçons » dans la baie du Roi. Après un petit déjeuner copieux (comme tous les jours), nous démontons le camp, chargeons les kayaks et partons vers le glacier Kongsbreen, au fond de la baie du Roi. Le temps est gris, mais dans ces conditions le bleu des glaçons et du front du glacier ressort beaucoup plus.

Nous tournons tranquillement autour d’immenses glaçons en admirant toutes les nuances de forme et de couleur que peut prendre la glace. Certains sont blanc pur, d’autres bleu ciel, d’autres encore bleu profond. Les formes sont plus étonnantes les unes que les autres. Le glacier gronde de temps à autre au fond de la baie.

Nous retournons ensuite le long de la côte de la Blomstrandhalvøya (l’île au centre de la baie du Roi, où était situé le dernier campement) et suivons la rive sud jusque Ny-London. Cette petite crique, située juste en face de Ny Ålesund, est connue comme le lieu d’une tentative d’exploitation de marbre par une compagnie anglaise (la Northern Exploration Compagny), au début du XXème siècle. L’exploitation n’a cependant jamais atteint un niveau commercialement intéressant et a cessé en 1920. Le site a été abandonné en 1933. Les maisons particulières qui s’y trouvaient ont été déplacée à Ny-Ålesund dans les années 50 et s’y trouvent toujours.

C’est à partir de ce point que nous traversons la baie pour atteindre Ny-Ålesund, où nous débarquons une heure plus tard… à côté d’un étrange radeau pirate ! Le temps d’enfiler des vêtements « civils », nous partons à la découverte de la ville.

Ny-Ålesund est l’une des communautés humaines permanentes les plus au nord au monde. L’exploitation du charbon à partir de 1917 a été à l’origine de sa création . Elle s’est poursuivie jusque 1963, date à laquelle la décision d’abandon a été prise suite à plusieurs accidents (coups de grisou) et à la chute du marché du charbon. Depuis, la ville est devenue un des plus importants centres de recherches sur le milieu arctique et de nombreuses nations y sont représentées. Ny-Ålesund est aussi connue comme le point de départ des expéditions de Roald Amundsen et d’Umberto Nobile vers le pôle nord en 1925, 1926 et 1928.

Les bâtiments en bois coloré sont concentrés sur une surface relativement réduite, mais la quantité d’installations d’appareils de mesures est impressionnante, c’est un véritable laboratoire à ciel ouvert. Le centre d’information (installé dans l’ancien magasin datant de 1921) présente la faune et la flore du Spitzberg et les travaux de recherche menés sur place. Au loin, nous apercevons l’immense parabole située près de l’aéroport.

De retour au port, nous reprenons les kayaks et établissons le camp un peu plus loin, juste avant la « Brandalpynten ».

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *